Le réalisateur et producteur américain Brett Ratner, qui a notamment signé la série de films « Rush hour » et « X-Men l’affrontement final », a renoncé à produire la prochaine cérémonie des Oscars, après une polémique déclenchée par ses récents propos homophobes.

Le cinéaste, dont le film « Le Casse de Central Park » est actuellement sur les écrans nord-américains, a remis sa démission mardi au président de l’Académie des Arts et des Sciences du cinéma, qui l’avait choisi pour concevoir la 84e cérémonie des Oscars, prévue le 26 février prochain.

Vendredi, dans une discussion avec le public pour la sortie de son dernier film, le réalisateur avait affirmé, en réponse à une question sur ses méthodes de travail, qu’il n’était pas un grand adepte des répétitions. « Les répétitions, c’est pour les tapettes », a-t-il déclaré.

Ses déclarations ont déclenché une vive polémique à Hollywood, et Brett Ratner s’est fendu lundi d’un communiqué d’excuses.

« C’était une façon idiote de m’exprimer. Ceux qui me connaissent savent que je n’ai pas le moindre préjugé », a-t-il affirmé. « J’aurais dû être beaucoup plus attentif au pouvoir du langage et au choix des mots », a-t-il ajouté.

Dans un communiqué, l’Académie des Arts et des Sciences du cinéma a souligné mardi que « les mots ont une signification et des conséquences ».

« Brett est un type bien mais ses propos étaient inacceptables », a ajouté son président Tom Sherak. « Nous espérons tous que ce sera l’occasion d’attirer l’attention sur le mal que peuvent causer des remarques inconscientes et imprudentes, quelles que soient les intentions originales ».

L’Académie n’a pas encore précisé qui remplacerait M. Ratner. On ignore également si Eddie Murphy, qui doit animer la soirée — et qui est à l’affiche du « Casse de Central Park » — maintiendra sa participation.