Parada, le film d’un réalisateur serbe, une histoire burlesque racontant l’ambition d’un couple d’homosexuels d’organiser une Gay Pride fait un carton dans les Balkans, où ce genre de manifestation sont régulièrement attaquée par des groupes extrémistes.

Un film sur la Gay Pride fait un carton dans les Balkans

Le film du réalisateur Srdjan Dragojevic, qui a fait sa sortie internationale à la Berlinale cette semaine, domine paradoxalement le box-office balkanique avec 500.000 entrées notamment en Serbie, mais aussi en Bosnie, en Croatie, en Slovénie et en Macédoine, explique le réalisateur.

« Ces chiffres sont définitivement un signe positif dans cette région qui est probablement la plus homophobe en Europe« , dit M. Dragojevic à l’AFP. Lorsqu’il a commencé à travailler sur le film, des groupes radicaux avaient appelé au boycott et à plusieurs reprises, il a retrouvé sa voiture avec le pare-brise cassé. Le film a le mérite d’avoir ouvert un débat sur la question des droits des homosexuels au sein de la société serbe, se félicite Lazar Pavlovic, un responsable d’une Association gay locale (Alliance Gay Straight).

« Généralement, les gens ne savent presque rien sur la communauté homosexuelle, nos vies, les problèmes que nous avons« , dit M. Pavlovic. « Ces derniers mois on peut entendre les gens parler du film dans la rue, dans le bus ou dans des magasins« , se réjouit-il.

La première Gay Pride à Belgrade, en 2001, avait été marquée de heurts violents. Il a fallu attendre 2010 pour organiser le deuxième défilé, entouré d’un très important dispositif policier. Néanmoins, plus de 150 personnes ont été blessées dans les violences.

En 2011, la parade a été interdite par la police pour des raisons sécuritaires.

SOURCE : RTL.BE