Dans le nouveau numéro de Têtu, focus sur Daniel Radcliffe.

A l’occasion de la sortie de son nouveau film – La Dame en noir, le jeune acteur de seulement 22 ans se confie.

«Ça ne me dérange pas qu’on dise de moi que je suis homosexuel, on me le disait déjà à l’école, avant même que je sois connu. Mais de voir qu’un hétérosexuel ne peut pas montrer d’intérêt pour la communauté gay sans être étiqueté gay, ça, ça me dérange.»

Le jeune homme s’est produit à dernièrement à Broadway, et revient sur  l’idée qu’un homosexuel ne peut pas jouer un hétérosexuel : «Tous les soirs (…) nous travaillons avec des homosexuels qui doivent faire des choses assez hétéros avec les femmes et ils sont très convaincants. (…) Les réalisateurs se disent souvent : si on donne une scène d’action à un acteur gay dont l’homosexualité est connue, il ne sera pas crédible. Cette manière de penser est haineuse et homophobe. Certes, c’est un défi pour un homosexuel de jouer un hétéro, non pas parce qu’il ne le peut pas, mais parce qu’on ne lui en donne pas l’occasion.»

Nous apprenons par la même occasion que l’acteur devrait jouer un personnage gay au cinéma, tournage prévu en 2012. Et quand on lui demande s’il pourrait embrasser un garçon, il répond : «Je ne suis pas sûr que j’aimerais, mais j’imagine que je vais le découvrir.»