Prévue le 31 mai à Podgorica, le Monténégro se prépare donc à se première Gay Pride.

Pourtant, l’homosexualité est toujours taboue dans ce pays très traditionaliste. Selon certains sondages, 70% des Monténégrins considèrent l’homosexualité comme une maladie, 80% pensent que à a doit rester dans la sphère privée.

Alors pourquoi autoriser une telle manifestation ?

 

Pour des raisons politiques bien sûr ! En fait, le Monténégro souhaite intégrer l’Union Européenne, et pour faire preuve d’ouverture, le pays s’ouvre aux minorités.

«Nous montrerons de la sorte que nous sommes civilisés» précise le Premier Ministre.

Mais malheureusement il est bien le seul à le montrer. Son ministre des minorités, lui rappelle que la société « a ses traditions et son code moral » et précise « que les défilés ne donnent pas de résultats positifs ». C’est ce même ministre qui s’est senti « humilié » lorsqu’il a appris que ces problématiques faisaient partis de son portefeuille ministériel.

On comprend mieux pourquoi les homosexuels ne font aucune confiance en les autorités pour les protéger !

 

On leur souhaite une bonne Gay Pride et on pensera fort à eux. Le combat continue !

Carte du Monténégro

Source : AFP