Nous vous tenions au courant de l’examen d’un projet de loi visant à condamner l’homosexualité par la peine de mort dans certain cas, en Ouganda.

La session parlementaire s’est terminé sans examiner le texte. C’est donc, on l’espère, un enterrement du texte.

Souhaitons que ce texte ne soit pas à l’ordre du jour de la nouvelle session parlementaire prochaine.