Le Collectif contre l’Homophobie (CCH) a déploré mardi, à l’occasion de la journée contre l’homophobie la décision de la préfecture de l’Hérault de refuser un titre de séjour à une Brésilienne, malgré un Pacs et plus deux ans de vie commune avec sa compagne française.

Le président du Collectif contre l’homophobie (CCH), Hussein Bourgi, a précisé à l’AFP qu’un recours avait été déposé, « symboliquement », par l’avocate de cette ressortissante brésilienne devant le tribunal administratif de Montpellier, en présence d’une vingtaine de militants.

Selon le CCH, la préfecture a considéré qu’aucune suite ne pouvait être donnée à la demande de Lucia d’un titre de séjour au titre de la « vie privée et familiale ».