La préfecture de l’Hérault a finalement accordé un titre de séjour à une Brésilienne, pacsée avec une Montpelliéraine depuis presque deux ans, soutenue par le collectif contre l’Homophobie (CCH), a appris  l’AFP.

Mardi dernier, à l’occasion de la journée contre l’homophobie, un recours en référé avait été déposé par l’avocate de cette ressortissante brésilienne devant le tribunal administratif de Montpellier. (Notre précédent article)

« Après un examen de votre situation personnelle, j’ai décidé de vous admettre au séjour sur le territoire national » affirme ce courrier, cité dans un communiqué du CCH, dont la teneur a été confirmée à l’AFP par l’avocate de la plaignante.
« Fait rare, l’administration s’est autosaisie d’un nouvel examen du dossier de ma cliente. Il faut dire que nous étions dans un cas d’arbitraire total et discriminatoire », s’est réjoui Me Sophie Mazas, en précisant que Lucia allait désormais « pouvoir travailler et arrêter de vivre dans la peur permanente ».