La réforme constitutionnelle de 2008 a créée le Défenseur des Droits.

L’idée était de concentrer toutes les instances de Défense en une seule, pour ne pas nuire aux personnes.

Défenseurs des Droits = HALDE + Défenseur des Enfants + Médiateur de la République + Commission nationale de déontologie de la sécurité.

L’Elysée, par communiqué, annonce que le Président de la République propose Dominique Baudis à ce nouveau poste.

Les Commissions des Lois de l’Assemblée Nationale et du Sénat, doivent maintenant auditionné le candidat et validé sa nomination.

Dominique Baudis en 2009

Dominique Baudis, a été présentateur télé sur TF1 avant de s’engager en politique sous l’étiquette centriste, pour devenir Maire de Toulouse. En 2001 il est nommé Président du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel. En 2007 il prend la tête de l’Institut du Monde Arabe, avant de se remettre en selle politique en devenant Député Européen (UMP)  en 2009.

En 2003, Dominique Baudis a été accusé à tort de proxénétisme, de viol, de meurtre et d’actes de barbarie. Il aura fallu 2 ans et demi pour qu’il soit innocenté.

 

C’est Jack Lang qui fût pendant longtemps pressenti pour ce nouveau poste. Mais sa dernière sortie concernant l’affaire DSK aurait refroidit l’Elysée, en jugeant avec légèreté l’accusation de viol dont fait l’objet DSK, estimant qu’il n’y avait pas « mort d’homme ».