Françoise Barré-Sinoussi, co-prix Nobel de médecine 2008 pour l’identification du virus du sida , estime que les dernières données scientifiques sur la prévention de l’infection, présentées cette semaine à Rome, imposent de "pouvoir fournir les antirétroviraux partout". (…)