Selon une dépêche AFP, le gouvernement camerounais prépare actuellement une réforme de sa législation pénale pour durcir la répression des pratiques homosexuelles considérées comme un délit dans le pays.

« Le gouvernement prépare la réforme du code pénal. Dans (son) avant-projet de loi, il a maintenu et même renforcé le délit (d’homosexualité) en terme de pénalisation », a affirmé Me Alice Nkom, avocate et présidente de l’Association camerounaise pour la défense de l’homosexualité (Adhefo).
« Il a étendu le champ d’action et a semé une espèce de confusion entre l’homosexualité et la pédophilie, ce qui devrait permettre au juge de condamner plus facilement et plus de personnes », a-t-elle poursuivi.

Depuis plus de 15 jours, deux jeunes Camerounais sont détenus en attente d’être jugés, après  avoir été arrêtés par la police dans la nuit du 26 au 27 juillet.
Selon la police, ils avaient été surpris avec une troisième personne en train de pratiquer des rapports sexuels dans un véhicule.
Tous ont été inculpés mais la troisième comparaît libre. Leur procès reprendra le 23 août.
SOURCE : AFP