Selon le site internet Médiapart, le 15 septembre dernier, Dominique Baudis – Le Défenseur des Droits et ses adjoints réunissaient le Comité LGBT, qui regroupe une vingtaine d’associations.

Selon le porte-parole de l’APGL les associations « attendent que M Baudis poursuive le travail engagé, qu’il dise si oui ou non, le mariage entre personne de même sexe ou la reconnaissance du « parent social » sont des discriminations« .

Louis-Georges Tin (Comité IDAHO) dénonce un « recul évident« . « Sa position ou plutôt son absence de position, trahit à l’évidence un manque de courage politique.« 

L’avocate Caroline Mécary n’est pas surprise : « Que peut-on attendre de quelqu’un qui a été choisi par le président ?« 

Lire la suite sur médiapart.fr (article payant / 1€ pour 15 jours)