Le prix Rafto, récompense norvégienne attribuée à la défense des droits de l’Homme, a été décerné jeudi à une organisation visant à protéger les minorités sexuelles en Ouganda, où l’homosexualité est sévèrement réprimée.
Minorités sexuelles d’Ouganda (MSO), via son président Frank Mugisha, est récompensée « pour son travail afin que les droits de l’Homme les plus élémentaires soient ceux de tous et pour que personne ne soit victime de discrimination en raison de son orientation sexuelle ou de son identité de genre », selon la Fondation Rafto.
En Ouganda, où l’homosexualité est interdite, un projet de loi introduit en octobre 2009 prévoyait notamment dans sa forme initiale la peine de mort pour le viol d’un mineur par une personne du même sexe ou en cas de transmission du sida lors de relations homosexuelles.
Le débat parlementaire autour de ce texte, décrié par la communauté internationale, a été repoussé sine die en mai dernier, ce qui n’équivaut toutefois pas à un abandon définitif.
L’actuel code pénal prévoit déjà la réclusion à perpétuité pour toute personne reconnue coupable de relation homosexuelle.
Coalition d’associations oeuvrant pour les droits des homosexuels, lesbiennes, bisexuels, transsexuels ou intersexuels, MSO « a été un acteur central dans la lutte contre (la) loi contre l’homosexualité », note la Fondation Rafto dans un communiqué.
La coalition « utilise l’ensemble de l’appareil judiciaire pour porter devant les tribunaux des cas de violences ou de harcèlement de la part de l’Etat ou d’acteurs privés », précise-t-elle.
En lui donnant le prix, la Fondation dit espérer « que cette attribution aidera à améliorer leur protection et sera une source d’inspiration pour leur travail à venir dans une situation vulnérable et difficile ».
Créé en 1986, le prix Rafto, du nom du professeur norvégien Thorolf Rafto qui a consacré une grande partie de son existence à la défense des droits de l’Homme, est souvent attribué à des personnes peu connues du grand public.
Le prix, qui consiste en un diplôme et un chèque de 10.000 dollars, sera remis à son lauréat le 6 novembre à Bergen (ouest de la Norvège).
Quatre lauréats du Rafto (Aung San Suu Kyi, José Ramos-Horta, Kim Dae-Jung et Shirin Ebadi) ont ensuite remporté le prix Nobel de la paix.
Le prix Nobel de la paix 2011 sera décerné le 7 octobre.

SOURCE : AFP