Lors du remaniement de juin 2011, nous avions relevé les propos homophobes de David Douillet alors Secrétaire d’État.

Interrogé sur cette déclaration qu’il avait faite il y a 20 ans: « On dit que je suis misogyne, mais tous les hommes le sont, sauf les tapettes », l’ex judoka a convenu: « C’est fou, et même d’une médiocrité sans nom. Il s’agissait à l’époque d’une discussion de vestiaire. J’avais 20 ans. J’en ai 42 aujourd’hui. Cette expression était malheureuse. Je la regrette. Elle n’est pas ce que je suis« , s’est-il encore excusé.

Continuera-t-il le combat, engagé par Rama Yade, contre l’homophobie dans le sport ?

 

3 Readers Commented

Join discussion
  1. Marie Cécile le 2 octobre 2011

    Bonjour,
    Je n’aime pas spécialement Mr Douillet, je réagis juste sur le fait.
    Je trouve vraiment que certains vont chercher des poux là où il n’y en a pas ! D’aller décortiquer tout ce que « untel » a dit ou écrit pour après être au bord de lui faire un procès, je trouve celà exagéré. On ne peut plus dire « merde » sans avoir besoin d’un avocat !!! Et je trouve que cette axagération ne favorise pas la cause défendue, au contraire (sauf pour quelques extrémistes).
    Voilà celà faisait longtemps que j’avais envie de me prononcer sur ce sujet, pour d’autres histoires analogues.
    PS : Toute l’actu qui touche de loin ou de « prés »… « près » avec un accent grave.
    Bonne continuation
    Marie Cécile http://ceciledenice.unblog.fr/

  2. Benoît Auteur le 2 octobre 2011

    Il s’agit-là d’un ministre pas d' »untel ». Voilà la nuance.
    Je comprends votre position, mais je ne suis pas d’accord.
    Ça commence par « tapette », puis des humiliations et après des coups.

    Ce que vous appelez les extrémistes, sont ceux qui défendent la cause dés les insultes, et pas quand il s’agit de compter le nombre de jeunes homosexuels qui se suicident.

    • Marie Cécile le 3 octobre 2011

      Moi je trouve que c’est exagéré, comme les féministes qui veulent supprimer le « mademoiselle », (et je suis pour les gays et pour les féministes)