Le président socialiste du conseil général de l’Essonne, Jérôme Guedj, a envoyé mardi une lettre à tous les présidents de conseils généraux leur demandant de s’engager en faveur du droit à l’homoparentalité.
« Je vous sollicite pour afficher clairement votre engagement en faveur du droit à l’homoparentalité dans le cadre de l’adoption », écrit Jérôme Guedj, qui joint à son courrier, dont l’AFP a eu copie, une charte d’engagement des conseils généraux.
Pour M. Guedj, « les couples homosexuels doivent pouvoir adopter dans les mêmes conditions que les couples hétérosexuels », ajoutant qu’il revient aux conseils généraux d’instruire « ces demandes, sans discrimination, en toute équité, transparence et confiance, quel que soit le cadre familial. »
Au mois de mai dernier, Jérôme Guedj a délivré un premier agrément à une jeune femme célibataire vivant en couple homosexuel « et qui présentait toutes les conditions nécessaires à l’épanouissement d’un enfant », acte qu’il revendique comme « militant ».
« Aujourd’hui, nous devons collectivement poursuivre ce combat, faire évoluer les mentalités (…) en envoyant un signal fort à notre pays, qui dépasse les clivages politiques », affirme Jérôme Guedj, qui annonce l’organisation d’assises de l’adoption sans discrimination en 2012 en Essonne.

SOURCE : AFP