La fédération française des centres LGTB (Lesbienne, gaie, bi et trans), qui avait dénoncé des propos et chansons homophobes de Sexion d’Assaut, a signé avec le groupe de rap un accord « enterrant la polémique« , a indiqué la maison de disques Sony.

En 2010, une phrase du leader du groupe, Lefa,-« on est homophobe à 100% et on l’assume » donnée lors d’une interview au magazine « International Hip-hop », avait suscité une vive polémique.
Le tollé suscité par ce dérapage ainsi que par certains textes du groupe à caractère homophobe, avait entraîné une série d’annulations de concerts.
Les rappeurs avaient alors fait amende honorable et pris plusieurs engagements auprès de la fédération.
Le collectif a notamment rencontré des associations, distribué des tracts à son public et organisé à Paris un concert dont les bénéfices ont été reversés à des associations de luttes contre les discriminations.
Dans un accord signé le 12 octobre, la fédération LGTB « prend acte de la réalisation » de ces engagements et « considère la polémique » autour du groupe de rap « éteinte ».
Elle appelle ses membres « à ne plus lancer d’action de mobilisation » contre Sexion d’Assaut.

SOURCE : AFP