A un mois des élections législatives en Espagne, une petite ville du sud du pays propose une formule de mariage express aux couples homosexuels craignant qu’une probable victoire de la droite ne remette en cause la loi autorisant ces unions.

José Antonio Rodriguez, le maire de Jun, a eu cette idée après avoir entendu parler de couples qui souhaitaient se marier en toute hâte d’ici au 20 novembre. « Les gens ont très peur. Ils commencent à se rendre compte qu’il pourrait y avoir un vrai changement et qu’ils perdraient un droit acquis de haute lutte« , a expliqué à l’AFP le maire socialiste.

M. Rodriguez a annoncé la semaine dernière sur Twitter qu’il proposait aux couples homosexuels une formule de mariage accéléré, via internet, avant les élections. Depuis, il a reçu 52 demandes venues de toute l’Espagne. Dans cette petite ville de 4.000 habitants, seulement 11 mariages entre personnes du même sexe ont été célébrés pour toute l’année 2010.

Selon la formule express, les démarches sont effectuées entièrement sur internet en cinq jours et le certificat de mariage est fourni par e-mail. Le maire a mis le parc de la ville à disposition pour les cérémonies, mais une grande majorité des couples préfèrent le mariage électronique et n’ont pas fait le déplacement jusqu’à Jun.

Le gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero, au pouvoir depuis 2004, a fait de l’Espagne l’un des pays les plus progressistes d’Europe sur les questions de société et avait fait voter dès 2005 une loi légalisant le mariage homosexuel. Les couples homosexuels sont autorisés aussi à adopter des enfants et les conjoints peuvent hériter l’un de l’autre. Depuis 2005, plus de 20.000 mariages homosexuels ont été célébrés en Espagne. Le Parti populaire, parti de droite conservateur favori dans les sondages, a fait appel de la loi devant la Cour constitutionnelle, qui n’a jamais tranché.

Le chef du PP, Mariano Rajoy a déclaré qu’il réviserait la loi s’il remportait les élections, mais s’est dit prêt aussi à attendre la décision de justice. Des enquêtes ont montré que les deux tiers des Espagnols soutiennent le mariage gay, l’un des niveaux les plus élevés en Europe.

SOURCE : AFP