Le Centre LGBT Paris IdF a prêté une oreille attentive à l’allocution prononcée à Genève, devant l’ONU, mardi 6 décembre, par Mme Clinton, Secrétaire d’Etat américaine, à l’occasion de la Journée internationale des Droits Humains qui célèbre l’anniversaire de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme adoptée en 1948.

Mme Clinton a pour ainsi dire, consacré l’intégralité de son discours, à la défense des Droits Humains LGBT dans le monde.

Elle s’est engagée avec force et conviction à mobiliser un soutien international en faveur de la « minorité invisible » que constitue l’ensemble des personnes LGBT et a affirmé que ceci constituait une priorité pour la politique étrangère de son pays.

Elle a déclaré :  » …Enfin, aux hommes et aux femmes LGBT de par le monde, je voudrais dire ceci : partout où vous vivez et quelles que soient les circonstances de votre vie, que vous soyez connectés à un réseau ou à un groupe de soutien ou que vous vous sentiez isolés et vulnérables, sachez que vous n’êtes pas seuls. Dans le monde entier, il y a des gens résolus à vous soutenir et à mettre un terme aux injustices et aux dangers que vous rencontrez. … »

Dans un long, convaincant et même passionnant discours, elle a dénoncé la marginalisation, les discriminations et les violences subies par les lesbiennes, les gays, les bisexuels et transgenres dans de nombreuses parties du monde.

Elle a déclaré que « Les violences contre cette minorité ne sont pas culturelles, mais criminelles et qu’être Lesbienne Gay, Bi ou Trans ne devrait jamais être considéré comme un crime ».

Elle a annoncé un plan de lutte : « … À Washington, nous avons créé un groupe de travail au département d’État pour soutenir et coordonner ce travail… nous allons fournir à chaque ambassade une panoplie d’outils qui l’aideront à renforcer son action. En outre, nous avons créé un programme qui offre un soutien d’urgence aux défenseurs des droits des personnes LGBT. Ce matin, à Washington, le président Obama a mis en place la première stratégie conçue par un gouvernement des États-Unis pour lutter contre les atteintes aux droits des personnes LGBT à l’étranger. … le président a demandé à tous les organismes fédéraux engagés à l’étranger de lutter contre la criminalisation du statut et du comportement LGBT, de redoubler d’efforts afin de protéger les réfugiés et demandeurs d’asile LGBT vulnérables, de s’assurer que notre aide étrangère favorise la protection des droits des LGBT, d’enrôler des organisations internationales dans la lutte contre les discriminations et de réagir rapidement aux abus commis contre les personnes LGBT…. »

Il faudra bien sûr que ces mesures soient efficientes, mesurables et appliquées de façon constante et universelle,  mais d’ores et déjà, nous tenons à saluer comme il se doit Mme Clinton pour la pertinence et la force de ce discours engagé.