Le photographe italien Oliviero Toscani, familier des campagnes à scandale, a lancé jeudi à Florence (centre) un calendrier publicitaire composé de douze photos de pénis, un an exactement après avoir publié un calendrier orné des pubis féminins.

Lors de la présentation au Palazzo Nonfinito, le musée national d’anthropologie et d’ethnologie, Oliviero Toscani a défendu sa nouvelle production: « c’est le pendant de l’autre calendrier. Sans celui-ci, l’autre ne servait à rien, et vice-versa! Il faut bien s’amuser un peu et arrêter de tout rationaliser!« 

Présent lors de la présentation, Rocco Siffredi, star des acteurs pornos italiens, a estimé que « le plus important, c’est de dédramatiser » le sexe.
Un artiste-peintre présent dans l’assistance observait: « moi je pense que le fait de montrer les organes génitaux diminue l’attraction sexuelle« .