La chambre des représentants de l’Etat de Washington (ouest des Etats-Unis) a voté mercredi une loi légalisant le mariage homosexuel, qui doit être promulguée dans les prochains jours par la gouverneur de l’Etat, favorable au texte.
La gouverneur de l’Etat de Washington, Christine Gregoire, a cinq jours pour promulguer le texte, qui ferait de Washington le septième Etat des Etats-Unis à autoriser mariage homosexuel.
« La loi a été votée par 55 votes pour et 43 votes contre« , a précisé à l’AFP un officier du bureau d’information de la Chambre des Représentants à Olympia, la capitale de l’Etat, au sud-ouest de Seattle.
La gouverneur démocrate, Christine Gregoire, « a cinq jours pour signer le texte, après l’avoir reçu« , a ajouté l’officier, qui n’a pas souhaité être identifié. « Il faut compter environ deux jours pour qu’elle reçoive le texte« , a-t-il précisé.
Mme Gregoire avait affirmé le mois dernier qu’elle était favorable au texte et qu’elle le promulguerait s’il était voté par les parlementaires. Le Sénat de l’Etat avait déjà adopté la loi la semaine dernière
La promulgation de la loi ferait de Washington le septième Etat des Etats-Unis à autoriser le mariage homosexuel, après le Connecticut, l’Iowa, le Massachusetts, le New Hampshire, le Vermont et New York, auxquels s’ajoute la capitale fédérale Washington.

Une fois le texte promulgué par Christine Gregoire,  qui pourrait choisir la Saint-Valentin pour apposer son paraphe au bas de la loi , son entrée en vigueur doit intervenir 90 jours plus tard.
Mais les gays et lesbiennes de l’Etat de Washington devront peut-être attendre encore, avant de se passer la bague au doigt.
Les opposants au mariage homosexuel ont en effet annoncé qu’ils essaieraient de soumettre à référendum l’abrogation du texte en novembre prochain.
S’ils obtiennent le nombre de signatures nécessaires à un tel référendum, la loi sera suspendue jusqu’au résultat de la consultation.
Mais la décision de la cour d’appel de San Francisco, rendue mardi sur le cas californien, pourrait décourager une telle initiative.
Les juges ont en effet jugé « anticonstitutionnel » le référendum de 2008 interdisant le mariage homosexuel en Californie, estimant qu’on ne pouvait retirer à une partie de la population, au motif de son orientation sexuelle, un droit qu’on lui avait auparavant accordé.
Les parlementaires de l’Etat du New Jersey (est), majoritairement démocrates, doivent voter la semaine prochaine leur propre loi visant à légaliser les unions homosexuelles. Mais quand bien même le texte serait adopté, le gouverneur républicain de l’Etat, Chris Christie, a annoncé qu’il y opposerait son veto.

SOURCE : Le Monde