Le magazine gay Têtu vient de sortir, et à une trentaine de jours du premier tour de l’élection présidentielle, le mensuel a rencontré  Nicolas Sarkozy et François Hollande.

Dans un interview de 4 pages, les journalistes Marc Endelweld et Gilles Wullus ont mis Nicolas Sarkozy devant ses contradictions.

Le PACS et l’adoption
Le président sortant précise qu’il a mis le pacs au même niveau que le mariage tant dans le domaine fiscal que social… A se demander pourquoi il y a deux systèmes différents… Comme nous l’avons souvent évoqué, la « peur » de la droite aujourd’hui n’est pas de reconnaître le mariage entre homosexuel mais des droits qui s’ouvriront dés lors pour eux et notamment l’adoption.  Ainsi M. Sarkozy prend position : « De là à faire une loi pour dire qu’une famille c’est un père et une mére ou deux pères ou deux mères, je ne le ferais pas. »

Homophobie au sein de l’UMP
« J’en ai assez. C’est choquant. Qu’il cesse. Cette obsession anti-homo… Pour vous dire la vérité, on est gêné pour lui. Ce problème est réglé. » Voilà comment Nicolas Sarkozy évoque Christian Vanneste – aujourd’hui exclu de l’UMP.
Les journalistes rappelle tout de même que M. Vanneste n’est pas un cas isolé. « Qui d’autre ? » ose demander M. Sarkozy… « La député Brigitte Barèges qui a expliqué « Pourquoi pas des humains avec des animaux ? Pourquoi pas la polygamie ? ou le sénateur Jacques Myard qui a parlé de « perversion sexuelle« ,  « Je n’ai rien à voir avec ça « conclut-il.

Le SIDA
Le Président est pour les tests de dépistage rapide du VIH.  Il évoque également sa relation avec Carla Bruni – son épouse, et confie « peut-être que je n’aurais pas été aussi ouvert à cela sans l’action de Carla« .

SOURCE : Têtu N°176