Dans son édition du 30 août, l’hebdomadaire La Vie propose une enquête pour le moins surprenante : L’église est-elle homophobe ?

Michel Cool, le rédacteur en chef, présente son enquête : « La libéralisation des mœurs (…) élargit le fossé entre la mentalité dominante et la morale catholique« , il constate quelques lignes plus loin que « la culture contemporaine s’est émancipée du catholicisme« . Et souhaite donc s’interroger sur « la justesse de l’accusation d’homophobie portée contre l’église catholique« 

Dans un premier article, le journaliste Henrik Lindell commence par rappeler que tout est (re)partie depuis la prière du 15 août dernier. Prière que le journaliste semble trouver « très classique« , il s’agissait de prier pour les familles et pour que « les enfants cessent d’être les objets des désirs et des conflits des adultes pour bénéficier pleinement de l’amour d’un père et d’une mère« . Parler d’un père et d’une mère au lieu de «parents» semble plutôt être un rappel du cardinal André Vingt-Trois envers ceux qui seraient tenté de soutenir les combats des homosexuels… Mais passons ce point ne nous étonne plus, malheureusement.

L’église continue donc, de se prononcer sur divers sujets de société, le journaliste considérant que « l’épiscopat catholique est une des très rares organisations à présenter une opposition construite – un contre-modèle – aux projets gouvernementaux« . L’église est donc un nouveau parti politique.

Elle va même plus loin, en citant le cardinal Philippe Barbarin qui considère que le « mariage gay est une rupture de civilisation » qui pourrait « dénaturer le mariage« . L’évêque d’Ajaccio, prend les pro-mariage pour des imbéciles puisque « ceux qui revendiquent un statut pour les couples homosexuels – et qui, à vrai dire, sont à court d’arguments – accusent facilement leurs opposants d’homophobes« . Vous l’aurez compris, l’église n’est pas homophobe, c’est vous qui n’avez aucun argument !

Nous rappelons cependant que les associations de défense des droits des homos souhaitent que ce soit le mariage civil qui soit ouvert à tous les couples et sur ce point, l’église n’a pas son mot à dire à moins de devenir un parti politique pour intervenir sur le fonctionnement de notre État – toujours laïc.

D’autres articles sont bien évidemment disponible dans cet hebdomadaire. Des articles qui reviennent notamment sur la doctrine.