Le nouveau propriétaire de Têtu, Jean-Jacques Augier, prévoit de supprimer 40% de ses effectifs, et a également déposé une offre de rachat du site internet destiné à la communauté homosexuelle Yagg, a-t-il annoncé mercredi à l’AFP.
A Têtu, « nous discutons en ce moment avec les délégués du personnel d’un projet de licenciements collectifs pour motif économique. Il s’agirait d’une quinzaine de personnes » sur 35, a dit M. Augier, déjà propriétaire du magazine culturel Books. Les lettres de licenciement devraient être envoyées le 8 avril, selon des journalistes.
M. Augier a racheté Têtu mi-février à son fondateur Pierre Bergé. Le montant de l’opération n’a pas été officiellement révélé, mais plusieurs médias ont avancé le prix d’un euro symbolique. « La société éditrice de Têtu dégage des pertes considérables. L’an dernier, elle a perdu 2,3 millions d’euros. Je dois absolument redresser la situation financière de cette maison« , a souligné M. Augier, afin d’expliquer le plan de licenciement. Son objectif est de permettre à Têtu d’être proche de l’équilibre d’ici fin 2014. Le nouveau propriétaire de Têtu prévoit également de céder l’exploitation des sites têtu.com et têtue.com à leur concurrent Yagg, un projet qui inquiète les salariés de Têtu.
Dans un communiqué, la rédaction de Têtu « s’émeut très vivement de la disparition programmée du premier site d’informations homos francophone. Une disparition d’autant plus alarmante qu’elle intervient au moment des débats sur le mariage pour tous, dont on ne peut que constater qu’ils ont ravivé une certaine homophobie« . « Il n’y a aucun projet éditorial. On nous parle d’une réduction de 50% des frais généraux, mais la feuille de route est très obscure« , a regretté un journaliste sous le couvert de l’anonymat. Pour justifier la fermeture des deux sites, M. Augier a souligné mercredi qu’en 2012 ils avaient perdu 400.000 euros.
Parallèlement, M. Augier a précisé « être entré en discussion avec les associés de Yagg » pour racheter ce site lancé en 2008 et qui « est proche de l’équilibre » avec 50.000 euros de pertes enregistrées l’an dernier.
« L’idée n’est pas que Yagg devienne une filiale de Têtu ou l’inverse, a-t-il assuré. Si je réussis cette opération de rachat, les deux titres seront soeurs et auront la même maison-mère« .
Mardi, Yannick Barbe, cofondateur de Yagg, a été nommé directeur de la rédaction de Têtu, en remplacement de Gilles Wullus.
Fondé il y 18 ans, Têtu revendique une diffusion mensuelle de 40.000 exemplaires. Jean-Jacques Augier, ancien PDG des Taxis G7, est un proche de François Hollande avec qui il a partagé les bancs de l’ENA. Il a été trésorier de la campagne présidentielle en 2012. Depuis son départ de G7, il a investi dans différentes activités immobilières et industrielles, notamment dans des boucheries en Chine.

 

SOURCE : AFP

1 Readers Commented

Join discussion
  1. Pingback: Homoz.fr – Le site d'actu des homos ! » » Les salariés de Têtu en grève 22 Mar, 2013

    […] Relire l’article d’hier concernant l’éventuel licenciement collectif prévu chez … […]