Le journaliste du journal « Le Parisien« , Emmanuel Marolle, est allé à la rencontre de Mika qui sort son nouveau single « Boum, Boum, Boum ».

Capture_LeParisien_Itv_Mika

Un texte né lors d’un dîner : « Je vois un mec en train de se préparer, se regarder dans la glace, puis enlever son caleçon ! La femme avec qui il était ferme finalement le rideau. J’ai dit : « Ils vont faire Boum, Boum, Boum. » Et c’était parti. On a écrit la chanson sur la nappe, partout dans tous les sens, avec une bouteille de vin rouge. Ce n’est pas anodin de faire une chanson débridée en tant qu’homosexuel après le débat sur le mariage gay. Bien sûr. Je veux susciter de la tolérance avec une chanson pleine de joie.« 

Au sujet du Mariage pour tous, Mika a son avis…

« Ce débat assez violent m’a surpris. Mais ça prend du temps de faire comprendre que ni la tradition des familles ni les enfants ne sont en danger. Est-ce une réponse aux manifestations contre le mariage pour tous ? Oui. Je me suis impliqué dans ce débat à l’époque. J’ai fait un concert pour le mariage gay, et j’étais pendant quelques heures la tête d’affiche de ce combat.

A la question du mariage pour lui-même, ce n’est pas l’essentiel : « la cérémonie, la fête, ma grand-mère qui me lance du riz ? Pas maintenant. Ce n’est pas essentiel. Mais je veux avoir le droit de protéger la personne que j’aime, l’accompagner à l’hôpital. C’est une forme d’union. On est ensemble depuis très longtemps. On est discrets, mais on ne se cache pas non plus.«