L’agence France Presse nous apprend que le tribunal de Niort a validé lundi les demandes d’adoption plénière formulées par trois couples de femmes mariées, les juges, qui ont invoqué le principe d’égalité avec les couples hétérosexuels, estimant également qu’ils n’avaient pas à s’interroger sur le mode de conception des enfants.

On se souvient qu’en janvier dernier, le tribunal de grande instance de Versailles avait refusé la demande d’adoption au prétexte que la mère de l’enfant à adopter avait reconnu avoir recouru à une procréation médicalement assistée en Belgique, un acte médical non autorisé en France.

Source : AFP