Aujourd’hui les 9 Femen, qui étaient poursuivies pour avoir dégradées une cloche de l’église Notre-Dame de Paris en février dernier, ont été relaxées par le tribunal correctionnel de Paris.

Un combat que la communauté homosexuelle pourrait soutenir, car les jeunes femmes avaient également scandé « In Gay We Trust » et « Dégage homophobe ».

La parquet a fait appel, les Femen seront donc rejugées.