Les homosexuels britanniques, à condition d’avoir observé un an d’abstinence sexuelle, vont bientôt être à nouveau autorisés à donner leur sang, après une interdiction de plusieurs décennies en raison de l’épidémie de Sida, ont annoncé jeudi les autorités de la santé.

La mesure d’interdiction avait été prise dans les années 80. Mais la commission consultative sur les dons de sang, de tissus et d’organes a estimé que cette restriction pouvait être levée pour les hommes n’ayant pas eu de rapports sexuels avec un partenaire masculin pendant un an, en raison de l’amélioration des tests sur les lots sanguins.

Cette recommandation a été acceptée par les ministres de la Santé d’Angleterre, d’Ecosse et du Pays de Galles et la nouvelle disposition entrera en vigueur le 7 novembre.

Le militant des droits de l’Homme Peter Tatchell, qui avait fait campagne pour une levée de l’interdiction, a estimé pour sa part que cette mesure était « un pas important« , mais jugé le délai de douze mois « excessif et injustifié« .