La Food and Drugs Administration (FDA) , l’agence américaine des médicaments vient d’approuver la mise sur le marché d’un nouveau médicament de prévention contre le SIDA : Le Truvada.

C’est un comité d’experts qui en a fait la recommandation.

L’efficacité du médicament a été démontrée grâce à deux études. Une première où pendant 2 ans, 2 499 hommes séronégatifs de 6 pays différents se sont plié à des tests. Le traitement aurait réduit de 44% le risque de contamination.

Une autre étude, avec des couples hétérosexuels sérodiscordants cette fois, a montré une baisse qui peut aller jusqu’à 75% du risque d’infection.

 

Le Truvada est donc le premier traitement de prévention contre le SIDA – principalement destiné aux personnes à risques. C’est un antirétroviral, composé de deux antirétroviraux, du laboratoire américain Gilead Sciences.

Pris quotidiennement – tout en conservant l’usage du préservatif , le Truvada coûterait 12 à 14 000 dollars par an. Un coût inférieur au traitement d’une personne déjà contaminée.

L’agence précise que les effets secondaires les plus courants sont : une perte de poids, des maux de tête, des douleurs abdominales, des nausées et la diarrhée.

 

L’agence rappelle que les Etats-Unis souhaite réduire le nombres des nouvelles infections de 25% d’ici 2015 et rappelle que chaque année 50 000 personnes sont infectées.

 

L’agence des Nations unies de lutte contre le sida (Onusida) se félicite de cette mise sur le marché.

En revanche Act Up Paris est « en colère » et juge cette décision « précipitée » tout en rappelant que « du 22 au 27 juillet se tiendra la Conférence de Washington, moment clé de la lutte contre le sida« .

 

1 Readers Commented

Join discussion
  1. Homopolitique le 25 août 2012

    Pourquoi des test uniquement sur un échantillon d’homosexuels ?