Depuis le début de la semaine, les anglais peuvent dorénavant acheter sur internet des autotests pour savoir s’ils sont infectés par le virus du sida.

Le test pourra être fait n’importe où et sans la présence d’un professionnel de santé. Cette solution inciterait au dépistage, car en Angleterre 26 000 personnes seraient porteuses du virus sans le savoir et deviennent donc responsables de la plupart des contaminations.

Ces autotests permettent, avec une goutte de sang et en 15 minutes, de savoir si l’on est contaminé ou non et après un risque datant d’au moins 3 mois.

En France ces autotests « seront disponibles en pharmacie à partir du 1er juillet 2015« , a annoncé en décembre la ministre de la Santé Marisol Touraine.