La série comique « Modern Family » s’est imposée d’emblée dimanche soir, lors de la 63e cérémonie des Emmy Awards, en remportant les quatre premières récompenses de la soirée, marquée notamment par le mea culpa surprise de Charlie Sheen envers ses anciens collègues.
« Modern family », diffusée sur la télévision en clair ABC (groupe Disney), est une sitcom qui raconte la vie de trois branches d’une famille américaine « moderne » — un couple hétéro, un couple gay, et un couple mixte.
Elle a reçu les Emmys des meilleurs seconds rôles féminin et masculin pour Julie Bowen et Ty Burrell, ainsi que les meilleurs réalisation pour Michael Alan Spiller et scénario de comédie pour Steve Levitan et Jeffrey Richman.
Retransmise depuis le Nokia Theater à Los Angeles, la cérémonie, animée par Jane Lynch, l’une des stars de la série musicale « Glee », a débuté à 17H00 locales (00H00 GMT) avec un petit film musical plein d’humour et empreint d’ironie, à la gloire de la télévision.
« La télévision est un monde merveilleux, le royaume de la joie. Il n’y a rien comme la télévision », a chanté Jane Lynch sur une musique de conte de fées, en traversant les plateaux de plusieurs séries, parmi lesquelles « Mad Men », « Glee » ou « The Big Bang Theory ».
Dans une apparition surprise, l’acteur américain Charlie Sheen, débarqué de la série « Mon oncle Charlie » en début d’année après avoir copieusement insulté son producteur, est venu, dans un évident geste d’appaisement, souhaiter « le meilleur » à ses anciens collègues.
« Je veux prendre un moment pour dire quelque chose qui me vient du coeur à tous les gens ici qui travaillent sur Mon Oncle Charlie », a-t-il déclaré avant de remettre l’Emmy du meilleur acteur dans une comédie — « mon ancienne catégorie », a-t-il ironisé.
« Du fond de mon coeur, je ne vous souhaite rien d’autre que le meilleur pour la prochaine saison. Nous avons passé huit merveilleuses années ensemble, et je sais que vous allez continuer à faire de l’excellente télévision », a-t-il dit.
Son successeur dans la série, l’acteur américain Ashton Kutcher, est apparu un peu plus tard dans la soirée, accompagné d’un autre acteur de la série, Jon Cryer, que Charlie Sheen avait traité en son temps de « troll ». Avec humour, Ashton Kutcher lui a lancé: « Je ne pense pas que tu es un troll ».
Parmi les autres lauréats de la première partie de la soirée, le maître hollywoodien Martin Scorsese a reçu son premier Emmy pour la réalisation de « Boardwalk Empire », tandis que Jim Parsons a remporté son deuxième Emmy consécutif de meilleur acteur comique pour « The Big Bang Theory ».
Melissa McCarthy, vue récemment au cinéma dans la comédie à succès « Mes meilleures amies », a remporté pour sa part le trophée de la meilleure actrice comique pour « Mike & Molly ».
Côté séries dramatiques, les Emmys des meilleurs seconds rôles sont allés à Peter Dinklage pour « Trône de fer » et Margo Martindale pour « Justified ».
Tout ce que la télévision américaine compte de stars avait commencé à défiler sur le tapis rouge à 16H00 locales, ainsi que plusieurs acteurs et actrices de cinéma passés cet année au petit écran, parmi lesquels Gwyneth Paltrow et Kate Winslet. Cette dernière est très bien placée pour remporter un Emmy dimanche soir, pour sa prestation dans la mini-série « Mildred Pierce ».
Outre « Mildred Pierce », les grands favoris de la soirée sont l’inoxydable « Mad Men », qui séduit autant le public que la critique, et « Modern Family ».
La mini-série française « Carlos » est également bien représentée, avec deux nominations: meilleur acteur de mini-série pour le Vénézuélien Edgar Ramirez, et meilleur réalisateur pour Olivier Assayas.

 

SOURCE AFP.